Qu’en est-il de vos résolutions du Nouvel An ?

Si vous êtes comme des millions de gens sur la planète, vous avez encore une fois pris des résolutions du Nouvel An, pour constater, une fois de plus, que vous les aurez abandonnées à la fin du mois.

Constatant ce fait, ça fait déjà un bon moment que je n’en prends plus. Cette année, j’ai sérieusement réfléchi à la question et finalement j’ai pris une résolution que je vous invite à partager avec moi. Mais avant, faut que je vous explique ce que j’ai compris: La raison pour laquelle, nous ne tenons pas nos résolutions, c’est que nos objectifs long terme (santé, etc) sont en concurrence avec nos gratifications immédiates (écouter la télé plutôt qu’aller au gym).

Jusque-là, rien de bien nouveau, mais le hic, c’est que ces gratifications immédiates répondent à des besoins légitimes que nous ne sommes pas prêts à considérer. Nos résolutions du Nouvel An sont une expression de notre idéal, donc un objectif long terme. Notre objectif est d’être beau, en santé et en forme. Le moyen qu’on prend, c’est la résolution de perdre du poids, de s’entrainer et d’arrêter de fumer.

Dans le présent, arrivent rapidement nos engagements concurrentiels. Malgré notre volonté et notre engagement à changer ou à tenir nos résolutions, certaines motivations plus ou moins conscientes s’opposent aux actions qui permettraient de changer. Quand on regarde les exigences de la vie moderne et le niveau de stress que notre vie implique, on peut comprendre que manger trop, fumer ou s’étendre sur le divan pour regarder la télé à la fin d’une journée de travail, répond à un besoin tout à fait légitime de réconfort.  Faudrait donc pas se surprendre d’avoir de la difficulté à tenir nos vertueuses résolutions long terme face à des engagements concurrentiels quotidiens.

En 2014, au lieu de se blâmer et de culpabiliser de nos résolutions abandonnées, pourquoi ne prendrait-on pas ensemble la résolution de reconnaître la légitimité de nos besoins de réconfort et de les traiter avec empathie pour nous–mêmes ? Prendre conscience dans le présent, de nos engagements concurrentiels, et trouver des réponses saines et adaptées à ces besoins fort légitimes, nous demandera certainement un peu d’imagination et de discipline, mais nous serons doublement récompensés. Nous pourrons ainsi nous réconforter dans le présent et rencontrer nos objectifs long terme de vivre vieux et en santé.

Alors, on prend ensemble cette résolution pour 2014 ?

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Mots clés

  • Besoins
  • Blâme
  • Discipline
  • empathie
  • Engagements concurrentiels
  • Exigences
  • Gratifications immédiates
  • Moi idéal
  • Résolutions du Nouvel An
  • Santé
  • Stress

Laisser un commentaire