J’aurais voulu être une …. Athlète olympique

Qui ne se reconnait pas un peu dans la chanson de Claude Dubois « J’aurais voulu être un artiste » ? Même les gens qui réussissent le mieux ont souvent une certaine nostalgie de ce qu’ils auraient pu être, s’ils en avaient eu le potentiel et le talent. Moi qui ai toujours aimé les sports, j’aurais aimé être un athlète olympique. Si seulement j’en avais eu le talent, je suis certaine que j’aurais su y mettre tous les efforts nécessaires pour réussir. Mes talents étaient d’une autre nature, je crois avoir bien su les utiliser et par ce blogue, j’aimerais vous en faire profiter. Le développement du potentiel et l’optimisation de la performance m’intéressent au plus haut point depuis toujours, car j’y vois une façon pour chacun de bénéficier du plaisir de se réaliser, tout en créant une richesse collective. Pour illustrer la performance et le dépassement de soi, qu’est-ce qu’on pourrait trouver de mieux que le monde sportif ? Les règles sont claires et les performances et les exploits sont concrets et visibles. Ils se déroulent dans un temps bien défini qui nous permet d’observer du début à la fin. En septembre dernier, comme plusieurs milliers de personnes, j’ai eu le privilège et le plaisir d’assister en direct à la Coupe America dans la baie de San Francisco. Depuis ses débuts en 1851, c’était la première fois que la Coupe se déroulait dans un lieu où les spectateurs pouvaient l’observer. Jusque-là, elle s’était toujours déroulée au large où seuls quelques privilégiés pouvaient y assister. Pour tout le monde, mais spécialement pour une spécialiste de la question comme moi, les performances des Américains et des Néo-Zélandais étaient tout simplement fascinantes. A bord de catamarans ultra-performants, il y avait là deux équipes très cohésives, composées chacune de 11 très hauts performants individuels (plusieurs d’entre eux ex-champions olympiques), qui se battaient l’une pour défendre son titre de champions du monde et l’autre pour ravir ce même titre. Leurs performances faisaient appel à la fois à des stratégies sophistiquées et à des aspects tactiques bien rôdés, dans des conditions sur lesquelles les participants n’avaient aucune maitrise (le vent, les marées, la météo, etc). S’ajuster en temps réel demandait une incroyable agilité. En concentré, ça ressemblait à la réalité de tous les jours dans nos organisations. Les exemples du monde sportif illustrent tous les ingrédients de la performance : d’une part, des dispositions innées, d’autre part, l’effort qu’on y met et finalement l’agilité de composer avec les éléments et les impératifs externes. Je me laisse parfois bercer par l’idée que finalement, je suis une athlète olympique du développement du potentiel. Le défi de développer le potentiel des personnes, des équipes et des organisations, est pour moi un défi sans cesse renouvelé et plein de surprises qui me procure un réel sentiment d’accomplissement. Il fait appel aussi bien à mon expérience, qu’à mes capacités intellectuelles et à une intelligence du cœur, tout en sollicitant constamment ma créativité et mon sens de l’innovation. Pour célébrer les 20 ans d’Anne Geneviève Girard et associés, et après m’être fait tirer l’oreille depuis un moment, j’ai décidé de vous faire cadeau de ce blogue, qui vous permettra de savoir ce qui se passe dans la tête d’une psychologue et coach exécutif, lorsqu’elle est assise dans l’estrade à observer les champions du monde à la Coupe America. Par ces billets, j’espère que chacun d’entre vous y trouvera une source d’inspiration et saura mettre en pratique mes propos et réflexions pour se développer ou pour développer les personnes qui gravitent autour du leader que vous êtes.

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Mots clés

  • accomplissements
  • Coach exécutif
  • Coupe America
  • développement du potentiel
  • performance
  • psychologue
  • stratégies

Laisser un commentaire